Lorsque la certitude joue de nous…

FOTO2Y’a-t-il vraiment quelque chose qu’on puisse qualifier de certain dans la vie ? Mis à part peut-être, avoir la certitude de se sentir en vie dans le ici et maintenant ? Je commence à en douter sérieusement.  En fait, la vie, depuis un certain temps, me ramène toujours à cet apprentissage très simple… Que d’investir en moi-même, de continuer de créer ma vie pour moi au moment présent et de choisir de m’aimer davantage chaque jour est une des plus belles certitudes qui soit.  Pour le reste de tout ce que je croyais être certain et sur lequel je croyais aussi pouvoir m’appuyer, je me rends compte que ce sont toutes des structures plus ou moins stables, qui peuvent disparaître à tout moment…

Récemment et depuis un bon bout de temps, je me suis rendue compte que lorsque je prenais une décision remplie de convictions profondes et que pour moi, j’avais la certitude de ne pas revenir sur cette décision, j’avais oublié un point important… Que cette prise de décision créerait automatiquement une réaction  et que cette réaction qui en découlerait, je n’avais aucun pouvoir dessus, mis à part de réagir à mon tour en me questionnant et en m’adaptant à celle-ci lorsqu’elle reviendrait vers moi ou qu’elle créerait des ondes oscillantes tout autour de moi…

Dans mes certitudes, j’avais déjà dessiné des plans dans ma tête en supposant et en appréhendant les réactions qui allaient sûrement me revenir au visage.  De multiples plans, bien évidemment selon MES propres expériences antérieures, selon MA propre… ZONE DE CONFORT et selon MES propres désirs.  J’avais pris soin, pour me sécuriser, de devancer dans ma tête toutes les réactions à venir en supposant un peu n’importe quoi finalement, me créant ainsi de belles illusions qui pourraient faciliter « l’assumage » ou « assumation » (j’aime bien inventer des mots inexistants dont on peut comprend le sens !!) des réactions causées par mes décisions… En quelque sorte, ces scénarios imaginaires étaient une sorte de préparation mentale pour argumenter au cas-où j’aurais un « come back », peu importe lequel, car j’avais la « prétention » d’avoir une bonne idée de ce qui allait arriver !!!  J’étais blindée, prête à affronter toutes éventualités, en parfait contrôle de la situation… Tassez-vous de d’là, moi…  J’assume et je ne changerai pas d’idée !!!

 Autant j’ai de l’intuition, autant, la vie s’est bien moquée de moi, prenant le temps de défaire au passage tous les bons plans que je m’étaient formulés et dans lesquels je me sentais en sécurité trouvant, qu’ils étaient probablement, trop réconfortants pour moi.  Cependant, la réalité a été tout autre.  Vraiment tout autre ! Assez pour qu’à chaque fois, je me suis fait prendre dans mon propre jeu, hors de ma zone de confort, hors de mon contrôle, hors de ma tête ou dans ma tête justement… Ça en est mêlant… Passant pour une instable, me déstabilisant réellement, remettant en doute ma solidité, mes convictions profondes, me remplissant de doutes, me remplissant de peurs… peur du jugement … jugement des autres !  Incapable d’assumer, qu’en réalité, ma vie je la créais pour moi et que moi seule pouvait savoir exactement ce que j’étais en train d’apprendre et que je choisissais d’apprendre dans cette période de ma vie…

Vient alors ce jour où la zone de turbulence fut à son plus haut sommet, où j’avais l’impression d’avoir tout perdue… Je me suis assise, seule à ma table, me disant que j’avais, à ce moment-là, toutes les raisons du monde de me taper une de ces crises d’anxiétés de la mort sur laquelle je pourrais m’asseoir quelques instants pour baisser les bras et me mettre en boule pour brailler ma vie… Cette pensée, à ma grande surprise a durée maximum 5 minutes.  Un 5 minutes de désespoir total, ou je ne comprenais plus rien de ma vie, où l’envie de fuir me ravageait… Où j’aurais aimé, que l’on me prenne en mains et que l’on trouve pour moi les solutions.  Je me sentais envahie par mes peurs… Mais… Je savais aussi, que personne ne pouvait me prendre en main à ma place alors je me suis dis que oui, j’avais l’option de demeurer dans ma peur et mon état de victime, mais que j’avais aussi l’option de me faire confiance, de faire confiance en la vie et de focusser sur les gains au lieu des pertes.  À ce moment, j’ai ressenti en moi un grand calme, une paix intérieure et surtout une grande solidité intérieure.  J’étais devenue, l’espace d’un instant, une colonne d’acier indestructible remplie d’amour.   J’avais maintenant la certitude que peu importe ce qu’il pouvait arriver dans mon environnement extérieur ;  séparation, perte de maison, perte d’emploi, faillite personnelle, décès… Qu’au final, je ne perdais jamais rien, car MOI j’étais encore là et qu’avec MOI, rien n’était perdu, que tout était possible et que tout le reste était bien secondaire!

Je reconnectais avec mon essence, mon sentiment de liberté, mon pouvoir de créer l’instant présent, de le savourer, de croire en la vie, de valser avec cette énergie en perpétuel mouvement, de me laisser guider par cette vie qui m’habite pour y accueillir les leçons qu’elle me donne si généreusement afin de m’apprendre à m’aimer davantage chaque jour pour ainsi, aimer davantage les autres aussi.  Que mon corps est mon logis, qu’il est le contenant de toutes les fonctions qui me tiennent en vie, qu’il abrite mon cœur, mon âme et que sans lui, je ne serais plus là.  Qu’il y a en moi un havre de paix, rempli d’un amour immense où je peux me réfugier lorsque je le désire et qui est à l’abri de toutes les intempéries qui puissent exister.

Pour moi, il n’y a rien de plus certain que cela et encore…  Je parle de ce que moi je connais, car pour d’autres personnes, il existe une toute autre dimension, plus majestueuse encore où la vie paraît-il, se prolongerait au-delà-de ce que l’on perçoit… Alors, qu’en est-il de la certitude exactement ?

Je crois en la vie, je crois en l’amour, je crois en moi.

Je suis, et j’existe dans l’ici et maintenant comme nous tous ici présents !

 

Kathleen Chouinard

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s