Mon corps, ce vieux couple!

téléchargement (2)J’étais en direction de Baie Comeau pour rencontrer l’ergothérapeute et tout à coup, je me suis questionné à savoir, si demain matin, un génie quelconque m’offrait de changer de corps, que choisirais-je?

Et là, je me suis mise à chercher dans ma tête, selon mes critères de beauté physique personnels, quel serait le plus beau corps sur lequel je pourrais envisager le « switch ».  Mon choix s’est arrêté sur celui de Jennifer Lopez qui est à mon avis, le corps de rêve. Bronzé, musclé, rondeurs parfaites, peau parfaite, cheveux parfaits.  Bon, tout semble parfait vu de l’extérieur  même si semble-t-il, elle n’a pas le caractère des plus flexibles, mais bon…

Et là, devant la possibilité de changer (Oui oui, la bonne fée me l’a proposé!)

J’ai refusé.

À bien y réfléchir, je ne pourrais pas abandonner mon corps. C’est lui qui a été choisi pour moi dès ma naissance.  Vous imaginez tout ce qu’on a vécu ensemble!! Il a été là pour s’étirer jusqu’à mes 5 pieds 6. Il m’a vu sous toutes mes coutures, sous tous mes angles. On a fait la guerre ensemble.  On s’est blessé et ensemble, on s’est réparé. Il a porté mes enfants, je l’ai dénigré et pas rien qu’à peu près, mais lui, il a encaissé et est toujours là pour moi. Oui, j’ai des cicatrices et pauvre de lui, par complexes de comparaisons et désir de perfection, je l’ai mutilé à plusieurs reprises, croyant à tort que ma valeur augmenterait, mais au final, ce corps, comme mon travail, ne définit pas qui je suis et ce, peu importe l’apparence qu’il prendra.

Mon corps, il m’a vu évoluer à travers ma vie, mes joies et mes épreuves.  Autant j’ai pu m’en faire un ennemi, maintenant, je l’accueille comme étant mon meilleur allié et complice.  Pourquoi le changerais-je? On se connait tellement moi et lui.  Nous ne faisons qu’un tout en étant deux (Mon dedans, et mon dehors)!  Vraiment, on est comme un vieux couple et je l’aime plus que tout.  Et non, il est loin d’être parfait, en fait il est parfait dans ses imperfections 😉 Je connais ses limites de plus en plus, je connais ses plus grandes qualités et ses petits défauts.  Le changer pour l’illusion du meilleur? Non merci.  Nous deux, c’est à la vie à la mort.

J’ai 42 ans.  Cette réflexion, je me demande pourquoi je ne l’ai pas eu avant. Il fallait peut-être que je perde une phalange pour me rendre compte de la richesse que je possède.  Que nous possédons, moi et lui.  Je perdrais mes deux jambes demain matin et je n’aurais pas envie de l’abandonner davantage.  C’est notre histoire, elle est unique, elle me sert à moi, à me faire cheminer, avancer.  À voir bien au-delà-de!  À reconnecter avec l’essentiel chaque jour.  Je n’ai pas envie d’une nouvelle histoire demain matin.  Je garde cela pour une autre vie si je reviens et  si je reviens, on recommencera à nouveau et je devrai réapprendre à respecter et à réapprivoiser un autre moi, mais pour le moment, je me suis adapté à mon moi actuel et je n’ai pas fini de le faire!!!

Ce refus de changer de corps a sincèrement changé ma vie, encore une fois.  J’étais en bikini, avec mon attelle au bras au mariage à mon frère et j’étais fière de nous.  Je portais fièrement mes habits, même rempli de marques de mon histoire, ce que, quelques jours avant cette réflexion, j’avais dit à ma mère : « Si tu penses que je vais me mette en bikini devant tout le monde… Avec mon attelle en plus!! » Et là, quelle joie!  Sincèrement. Personnellement, je crois ne jamais avoir été aussi à l’aise avec mon corps qu’en cette journée.  Ce jour-là, j’aurais pu me foutre carrément à poil en me disant réellement : « Ceux qui ne sont pas contents, bien regardez donc ailleurs! »  Moi je me sentais en vie, fière de l’être, heureuse et fière de qui je suis intégralement!

J’ai tellement eu de commentaires dénigrants vis-à-vis mon corps, probablement comme bien des gens.  Je leur ai donné de l’importance, leur ai accordé la vérité, car ceux-ci sont venus à me faire croire qu’il valait mieux pour moi de rester caché, complexée, de demeurer dans la honte, la gêne, la culpabilité d’être ce que je suis.  Bien évidemment, ils effaçaient d’emblée tous les beaux commentaires positifs que j’ai pu aussi entendre… Ceux qui s’efforçaient de me dire que j’étais belle et rayonnante et que je devrais être fière de mon corps.  C’est fou ce que le négatif peut avoir pris comme place dans ma vie.  C’était à moi de ramener les choses aux bons endroits et de croire en moi.  Changer de corps? Non merci!

Tous les corps sont beaux.  Ils ont leurs propres histoires.  Nous sommes tous des survivants chaque jour grâce à lui.  Il mérite le meilleur de nous. Si une personne n’aime pas votre histoire, peut-être est-il d’abord et avant tout incapable d’aimer la sienne.  Vous avez tant à raconter, ne gaspiller pas votre temps avec des gens qui ne veulent qu’admirer votre couverture.

Kathleen xx

1 réflexion au sujet de “Mon corps, ce vieux couple!”

  1. Merci pour ce billet.

    « Tous les corps sont beaux. Ils ont leurs propres histoires. Nous sommes tous des survivants chaque jour grâce à lui. »

    Tout à à fait. Nous possédons tous un outil unique en son genre. Laissons, autant que faire ce peut, les comparaisons et aimons (vraiment) notre corps chaque jour.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s